QUE EL FIN DEL MUNDO TE PILLE BAILANDO

domingo, 5 de junio de 2011

ADJ.

On n'oublie jamais un personne, simplement on apprend à vivre sans elle jusqu'a ce qu'un jour on se rend compte qu'il ne nous est pas necessaire d'y penser.

No hay comentarios:

Publicar un comentario